08/07/2017

Atel. 16/1/18 : L'orangeraie par Larry Tremblay

Cet auteur canadien né en 1954 a produit de nombreuses œuvres et reçut de nombreux prix. Outre une trentaine d’œuvres théâtrales, il a publié des romans, des essais, de la poésie. L’orangeraie a paru chez Alto en 2013 puis à la table Ronde en 2015.

Sans nommer de pays, l’auteur situe le récit dans un décor qui évoque les paysages du Proche ou du Moyen-Orient. Les jumeaux Aziz et Ahmed vivent à l’ombre de l’orangeraie familiale, une vie paisible jusqu’au jour où une bombe s’écrase sur la maison des grands-parents tuant ceux-ci. Le guerrier Soulayed suggère à la famille de venger son honneur, de répondre au sang versé par le sang. Il faut désigner celui des deux enfants qui portera la ceinture d’explosifs et tuera ainsi « l’ennemi ». Dilemme cornélien exacerbé par le fait que l’un des deux enfants est gravement malade. Qui choisir ? Tragédie pour les parents, tragédie pour les jumeaux si intimement liés. Comment vivre « l’après » ? Ce récit aborde la question du bien et du mal,  de la duplicité des seigneurs de guerre, de la parole qui délivre mais avant tout du sens de la mort, des relations avec l’au-delà. Un livre très fort sous- tendu par une écriture sobre empreinte de poésie. (MS)

(La Table Ronde éditeur)

15:59 Écrit par Jacques Bette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.