08/07/2017

Atel. 17/10/17 : Otages intimes par Jeanne Benameur

Lire un roman de Jeanne Benameur est, à coup sûr, un régal, une démarche bienfaisante. L’écriture est superbe, l’analyse psychologique des personnages finement ciselée.

Etienne, photographe de presse, revient de captivité, il a été retenu comme otage plusieurs mois durant. Il choisit de revenir dans les lieux de son enfance, un village où vit sa mère et où il retrouve les souvenirs d’une enfance et d’une jeunesse heureuses, rythmées par la musique à laquelle il s’adonnait avec Enzo et la jeune Jofranka. Etienne revient de loin. L’auteur l’accompagne avec délicatesse dans le difficile chemin de la reconquête de soi. Un récit magnifique sur l’attente, la libération, les retrouvailles avec les proches mais surtout avec soi-même, avec l’environnement (Il faut tout réapprendre, l’exercice des sens, par exemple), avec les amis qui ont évolué sans vous. Un livre apaisant, suspendu, qui prend son temps et invite le lecteur à faire sienne la question : quelle est la part d’otage en chacun de nous ? (Monique Sacré)

(Actes sud éditeur)

20:40 Écrit par Jacques Bette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.