08/07/2017

Atel. 5/12/17 : Chanson douce par Leïla Slimani

Leïla Slimani est née à Rabat en 1981. Arrivée à Paris à l’âge de 18 ans, elle a poursuivi des études à Sciences-Po notamment. Chanson douce est paru en 2016 en même temps qu’un recueil d’articles publiés dans la presse et rassemblés sous le titre :Le diable est dans les détails.

Le roman est la transposition dans le XXe arrondissement parisien d’un glaçant fait divers new-yorkais datant de 2012 : le meurtre de deux enfants en bas âge par leur nounou jusque là au-dessus de tout soupçon. Dès les premiers mots, le lecteur est fixé, deux enfants sont morts. Qui ? Pourquoi ? L’auteur entreprend de tirer les fils de ce drame avec une rare virtuosité : celle de l’écriture froide, contenue, celle de la construction tirée au cordeau. On ne connaîtra pas les raisons profondes du geste de la meurtrière mais on comprendra que tout s’est vécu dans un non-dit mortifère, que personne n’est tout à fait noir, ni tout à fait blanc. Ce livre met l’accent sur les barrières qui s’érigent entre les classes sociales et qu’il est difficile de franchir malgré le bon vouloir. Il montre aussi l’aveuglement social d’une part, les frustrations, le sentiment d’humiliation d’autre part de même que les subtiles dérives qui peuvent s’immiscer dans les relations humaines.  (Monique Sacré)

(Gallimard éditeur)

19:24 Écrit par Jacques Bette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.