08/07/2017

Atel. 7/11/17 : Comment j'ai cessé d'être juif par Shlomo SAND

Attention cet atelier était initialement prévu le 21 novembre

Né en 1946, Shlomo Sand a passé les 2 premières années de sa vie en camps de réfugiés juifs polonais en Allemagne. Il grandit en Israël, pays qu'il aime profondément, où ses parents, juifs laïcs, ont émigré. Après la Guerre des Six Jours (1967) à laquelle il participe comme simple soldat, il milite dans l'extrême-gauche israélienne favorable à un État bi-national judéo-palestinien. Il achève ses études à Paris dans les années 70, où il soutient une maîtrise sur Jean Jaurès et une thèse sur Georges Sorel. Écrivain et historien spécialisé dans l'histoire contemporaine, il enseigne à l'université de Tel Aviv.

Sand a écrit plusieurs essais dérangeants, dont : L'invention du peuple juif (2008) dans lequel il démonte le mythe d'un exil du « peuple juif » en l'an 70, L'invention de la terre d'Israël (2009) dans lequel il déconstruit le droit historique des juifs sur la terre d'Israël, Comment j'ai cessé d'être juif, (2013), un texte court, de lecture aisée, dans lequel il s'interroge une fois de plus sur la judéité (d' essence immuable et monolithique - conception défendue par Israël qui fait de Hitler le vainqueur moral de la deuxième guerre mondiale) Sand dénonce l’État d'Israël pour ses positions ethnocentristes et ouvertement racistes  (ses lois constitutionnelles le définissent comme l'État des Juifs du monde entier, faisant des 25% de sa population non-juive des citoyens de second rang) et pour l'utilisation politique qu'il fait de la Shoah (à fin de justifier sa politique de colonisation, occupation et spoliation de son voisin palestinien depuis 50 ans).

Son statut de juif l'associant à une entreprise qu'il condamne, face au refus de son gouvernement de lui octroyer la nationalité israélienne plutôt que juive, supportant encore plus mal d'apparaître auprès du reste du monde comme membre d'un club d'élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif... Un cri politique salutaire, rarement entendu du côté d'une domination                  (ACCornet) (, Flammarion, coll. Champs actuels

20:37 Écrit par Jacques Bette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.